20230920_091511
IMG_4740
08
IMG-20230601-WA0000
_Z8A1361_cr
IMG_20230122_120243_Bokeh
Mont de Grange
previous arrow
next arrow

2020 – septembre

2020 – septembre

Un clic sur la photo et vous êtes en montagne

Trek dans le Tessin Suisse du 7 au 12 septembre 2020

Organisateurs : François Tupin et Serge Rosello
Chefs de Course : François Tupin et Franck Tupin
8 participants : François, Serge, Franck, Christa, Ingrid, Martine, Nathalie et Jacqueline

JOUR 1 : départ de Port Ripaille à 9H, à destination de Monte-Carasso, via le paso della Novena. Montée en télécabine jusqu’à Morena (1360 mètres) pour rejoindre la Capanna Albagno (1869 mètres) : 530 mètres D+ ; randonnée facile.
JOUR 2 : Capanna Albagno / Capanna Borgna (1912 mètres), via la Cima del Uomo (2439 mètres) et Madone (2360 mètres) : 6 heures de marche, 8,5 km et 901 mètres D+ ; randonnée facile, quelques passages pieds/mains pour le fun.
JOUR 3 : Capanna Borgna / Capanna Alpe Fümenga (1810 mètres), via Poncione di Piota (2439 mètres) : 10 heures de marche, 13,2 km et 1030 mètres D+ ; rando alpine balisée blanc / bleu / banc, difficulté T6.
JOUR 4 : Capanna Alpe Fumenga / Capanna Efra (2039 mètres), via la Cima Lunga (2488 mètres) et la Cima di Rierna (2461 mètres) : 10 heures de marche, 15 km et 1340 mètres D+ ; rando alpine, difficulté T5
JOUR 5 : Capanna Efra / Capanna Cognora (1938 mètres), via Pizzo Cramosino (2717 mètres), Madome Grösso (2741 mètres) et Pizzo di Mezzodi (2708 mètres) : 9 heures de marche, 9,4 km et 1131 mètres D+ ; rando alpine, difficulté T5 / T6.
JOUR 6 : Capanna Cognora / Sonogno : retour dans la vallée, 1000 mètres D-

Un trek magnifique le long de la ligne de crête qui sépare la vallée de la Verzasca de la Léventine et de la Riviera, perchée entre 2000 et 2700 mètres, dans un décor sauvage à souhait. Des panoramas à couper le souffle tout au long de ces 5 jours de traversée, avec une bonne météo, malgré quelques brumes, et des températures très clémentes. Et très peu de monde sur les sentiers et dans les refuges !
Une rando alpine, difficile et exigeante, qui demande une concentration permanente, avec des passages techniques pieds/mains où le faux pas est interdit, certains équipés de marches en ferraille ou de câbles, d’autres sans équipements… mais heureusement, nos 2 anges gardiens, François et Franck, étaient là pour équiper d’une corde ou d’une sangle, les passages les plus risqués. Un grand merci à tous les deux pour leur aide et leur patience dans les passages délicats ! merci à Sergio pour avoir proposé et organisé ce beau trek qui laissera à tous un souvenir inoubliable… et pour finir, un grand merci à l’ensemble du groupe pour tous ces bons moments partagés !

Dimanche 6/Mercredi 16 Séjour à Préfailles (Loire Atlantique)

participants 16

7 ET 8 SEPT THONON – ST CYR – FUTUROSCOPE
PUIS SEJOUR A PREFAILLES -POINTE GILDAS 17 KM – ILE D’YEU A VELO – PORNIC 22 KM – VISITE ET RANDO AVEC PASSAGE DU GOIS A NOIRMOUTIER – REPAS AVEC LES GARDIENS DU GITE – NANTES..

Dimanche 13 septembre

Col de la Terrasse

Chef de course : Bernard Moreau

8 participant(e)s : Bernard, Jacques, Daniel, Gaëtan, Catherine, Virginie, Caroline, Carmen
Départ 6h de Thonon et démarrage 8h au Couteray au-dessus du village du Buet à 1330m. Après un départ gentil dans la magnifique forêt de mélèzes en direction du vallon de Tré les eaux, le sentier se fait de plus en plus raide et de plus en plus rocailleux et s’agrémente de chaînes et diverses quincailleries pour se hisser de cuvettes glaciaires en cuvettes glaciaires. On atteint le fond du cirque avec un vague vestige du glacier de Tré les eaux à gauche, la muraille du Buet en face et notre chemin à droite qui nous emmène au col Corbeau (2602m) et le splendide lac vert. 15min plus haut nous arrivons à notre destination pique-nique au col de la Terrasse (2645m), il est presque 13h. Pause d’1h bien méritée avant d’entamer la descente aérienne qui nous fait regretter de ne pas être des oiseaux ! Daniel a d’ailleurs trouvé ça tellement jouissif qu’il est remonté chercher son portable resté au col ! La pente s’adoucit avant les chalets de Loriaz puis le sentier se poursuit gentiment dans la forêt. Arrivés vers 1500m, Bernard considère qu’il n’a pas rempli son contrat et donc nous entraine dans un joli détour pour aller admirer la cascade de Bérard. Retour aux voitures 17h30 avec une petite démonstration de « Chippendale » devant les filles admiratives. Après presque 9h de marche et plus de 1400m de dénivelé, inutile de dire que la bière fut vraiment bienvenue. Un grand merci à Bernard et toute l’équipe de supporters ! (Carmen)

JEUDI 10 SEPTEMBRE

LAC DE DARBON

Chef de course: Arnaud Debriel.

Photos : Antoine Proust

une douzaine de participants.

Belle sortie avec le soleil. Samedi 5/Dimanche 6 septembre

l’Arpelistock (3335 m) et le Geltenhorn (3065 m)

Nous étions 8 ce we du 5 et 6 septembre en Suisse pour l’ascension de 2 300m, l’Arpelistock (3335m) et le Geltenhorn (3065m). We organisé par Franck.
Joli cadre sauvage, minéral pour ces 2 sommets;

Dimanche 6 septembre

Alpage de Lens (rando piano)

Processed with MOLDIV

chef de course : Jean -Paul Fohr
photos : Labadie Maryse
10 participants
485 m de dénivelé au total
temps couvert mais pas de vent ni de froid
Départ à 10 h du lac de Plagnes, montée en un heure au chalets de Lens puis à l’alpage de Lens.
Continuation pour faire une belle boucle en descendant sur le refuge des Tinderets.
Pause casse-croûte, tarte myrtilles et café.
Retour au voitures vers 14 h
Une belle petite virée, bonne ambiance

Jeudi 3 septembre 

Les dents blanches

(2728m) par le Pas de la Latte,  retour par le Pas de la Bide

 

Itinéraire détourné et sauvage. L’ambiance austère du Pas de la Latte contraste fortement avec le verdoyant vallon de Bostan. Une belle boucle longue et variée : forêts, pâturages, pierriers et arêtes sont au programme.

L’itinéraire est bien tracé et indiqué tout le long. Attention au Pas de la Latte qui peut être très humide et glissant (à n’entreprendre que par temps sec). Le sentier est évident mais on progresse à proximité de grandes barres rocheuses. Prudence donc !
La montée aux Dents Blanches se fait dans un terrain parfois délité. Les différentes arêtes empruntées ne présentent pas de difficultés techniques mais sont exposées.

  • Carte : IGN Top25 3530 ET – Samoëns – Haut-Giffre
  • Dénivelée : 1650m ++ (1840 m)
  • Durée : compter entre 6 et 8 h
  • Balisage : marquage sur rocher / jaune puis rouge
  • Difficulté : T4 par la rampe, F par l’arête intégrale.

Chef de course : J.Pierre Jaquier.

13 participants

Marianne, Michel, Jo, Farida, Joëlle, jean Pierre, Chantal, Daniel, Isabelle, Nathalie, Alain et, moi même. Super équipe très homogène et sympa.

A mon GPS, nous aurions fait 1844m de D+ et 1665 de D- C’est pas mal du tout.

Météo bien fraîche pour la montée, grand soleil sans vent pour le casse-croûte de midi au col sous le sommet, descente au soleil agréable.

Pour moi, c’était un mythe ces Dents Blanches. Certes encore un tas de cailloux mais grandiose.

Garé à CHARDONNIÈRE sur la commune de Morzine, montée vers le TÊTE DES VERDETS sous le COL DE BOSTAN  par Le PAS DE LA LATTE puis direction à gauche du PAS AU TAUREAU, montée sous une belle barre et arrivé au col de la DENT BLANCHE OCCIDENTALE. Là, encore quelques mètres et le sommet.

Descente par à peu près par le même itinéraire pour la partie Dents Blanches puis, bifurcation vers le PAS DE LA BIDE. Impossible de relâcher l’attention. C’est toujours aussi aérien mais, vraiment splendide. Remonté au COL DE COU puis retour tout doux jusqu’aux voitures.

Merci JEAN PIERRE. C’était un très bel itinéraire et une course qui laisse des rêves dans la tête pour les prochaines nuits.